Le management et la positivité : vos retours.

Le mois dernier nous avions préparé un petit questionnaire pour évaluer votre vocation au travail. Voici à présent notre article sur le management et la positivité, merci pour vos retours ! Cela nous encourage à continuer dans cette voie.

Le questionnement sur la vocation est complexe, vos réponses le confirment étonnement :

J’ai la chance de faire de ma vocation mon travail et il me comble de joie.

Mon travail me comble de joie et me fait rêver tous les jours.

Analysons ces deux réponses. Elles nous ont été envoyées par deux personnes différentes et pourtant on y voit une similitude de vocabulaire. La vocation dans le travail est source d’accomplissement de soi.

Travailler par vocation, on pense au personnel hospitalier, aux pompiers, aux artistes. Des métiers qui nous interpellent parce qu’ils sont différents, utiles et qu’ils nous font rêver.

Différents, parce qu’ils demandent de se spécialiser dans un domaine, on ne peut pas s’y lancer du jour au lendemain, il faut se préparer. Et lorsqu’on devient opérationnel, il faut s’entraîner pour le rester.

Utiles, ils servent le bien commun, ils aident, sauvent et procurent de la joie. Ils sont bons pour l’humanité.

Ils nous font rêver. Un jour n’avons-nous pas imaginé exercer un de ces métiers ? Enfant, adolescent.e peut-être. En tout cas ils font rêver l’imaginaire collectif.

Cela s’adapte-t-il à tous les métiers ?

Peut-on faire un travail ennuyeux et rébarbatif par vocation ? Pour y répondre, déplaçons le raisonnement.

Prenons le postulat que ce n’est pas le travail en lui-même qui est la vocation, mais la joie dans le travail accompli qui en fait notre vocation. Derrière le travail peut se révéler la valeur humaine, la richesse du travail d’équipe.

Analysons deux autres réponses :

Encadrer une équipe dépend de nombreux facteurs, à chaque fois c’est une nouvelle aventure et on y trouve toujours de nouvelles difficultés.

C’est parfois un challenge, mais un bon challenge. Finalement, il suffit d’être capable d’observer et d’avoir conscience des besoins des équipes pour que cela marche.

Vous voyez qu’ici le travail en équipe est jugé difficile mais qu’il contribue à procurer cette joie au travail. Ce sentiment de difficulté est normal, travailler en équipe c’est confronter ses idées, ses principes à la différence. C’est risquer l’opposition, l’incompréhension et en même temps c’est prendre conscience de nos potentiels. D’ailleurs, c’est toujours dans un contexte collectif qu’on perçoit ses talents. C’est dans ce lieu de la rencontre des individualités que peut jaillir la joie au travail. Votre travail peut répondre à votre vocation s’il s’aligne sur vos talents et vos valeurs…

Notre analyse des vos retours sur le management et la positivité vous a plu ? Vous aimeriez aller plus loin ? Découvrez nos formation exclusives sur le management !